Amicale des anciens et anciennes élèves des Ecoles Normales d'Arras
retour à la page d'accueil

Agenda cuturel
DateHoraireLieuEvénementRemarque
25 novembre 2023de 14 h à 18hAncienne ENF d'ArrasProjet départemental : Histoires de femmes, histoires d'institutrices
Voir le projet   

Voir la video 1

ci-dessous le film

Le projet est porté par la direction de la communication, Conseil Départemental du PdC

La vidéo 1 (YouTube) a été conçue par Marie PERREAU (Responsable éditoriale video)
avec la participation de nos camarades très actives

Le film et les interviews ont été réalisés par les élèves du Collège François Mitterand
il est diffusé ici avec l'accord préalable des parents des élèves concernés
16 mars 2024

à 16h FARBUS(62)
cette sortie est proposée par l'amicale en collaboration avec l'association
" Les Gohellans de Farbus "


Voir le programme complet du Printemps de farbus 2024

Un souvenir du spectacle et de notre groupe
Ene pugnie d'contes     par La Compagnie du Reste Ici

Depuis que Marie Grauette a rencontré le loup,
Les contes sont sens dessus dessous,
En petits messages cachés, coups de griffes bien sentis et subtile poésie,
Christiane et Jacques prennent le rôle de " dijeux "
pour présenter une poignée de contes avec humour,
humanité et amour pour la belle langue picarde

Bande annonce
14 mars 2024

18h 30Office Culturel
2 rue de la Douizième ARRAS
Diversités et convergences révolutionnaires dans le peuple
des campagnes d’une République à l’autre (1792-1848).


« L’an 1790, le 26 du mois de janvier, nous habitants de Bégoux,
Peyrat et Cavaniès avons fait une révolution contre M. Calméjanne, seigneur de Cavaniès…
Enfin c’est une merveille de voir […] toutes les chirouettes [girouettes] descendues.
Les Quercynois n’ont pas été les invanteurs de ces révolutions […].
La ville de Paris donna l’exemple au reste du royaume et sa a couru de vilage en vilage,
de ville en ville, tout comme fait le feu qui alume de branche en branche »
(Journal de M Célarié, habitant de Bégoux ».
Ils [les fermiers] exploitent au moins quatre à cinq cents mesures et tiennent à leur service
au moins trente ouvriers qui sont autant de pauvres vassaux et par conséquent
des gens qu'ils font aller à volonté.
[…] Ces riches égoïstes sont presque toujours élus aux places de magistrat...
et tiennent par là le peuple dans un despotisme continuel (Société populaire de Marck-en-Calaisis).

Ces deux textes nous confrontent à l’indétermination de ce qu’est ce peuple des campagnes
et aux interprétations contradictoires de sa place dans les révolutions françaises
qu’on retrouve dans l’historiographie.
Il me semble donc impossible d’aborder ce sujet sans interroger cette notion de peuple
des campagnes dans ses dimensions aussi bien sociales que politiques….
---------------------------------------------------------
Rejoindre Zoom Réunion
ID de réunion: 682 939 6164
Code secret: UYvA3P

retour vers le haut